La Coalition  

La Coalition

La COALITION POUR UNE NAVIGATION RESPONSABLE ET DURABLE  est une organisation pancanadienne sans but lucratif. Elle a été créée en 2013, par un groupe de résidents de différents lacs inquiets de l’impact environnemental de l’utilisation de bateaux puissants et non conventionnels sur les voies navigables du Canada. Monsieur Will Dubitsky en a été le président fondateur jusqu’en 2019. 

La Coalition Navigation regroupe des citoyennes et des citoyens, des associations et des organisations préoccupés par cet enjeu majeur. Elle s’appuie sur le travail de bénévoles. Son financement est assuré par des dons individuels. À ce jour, la COALITION NAVIGATION a mené les activités suivantes : 

Financement et diffusion d’un bilan de connaissances scientifiques

Financement de recherche et diffusion de leurs résultats

Rencontre avec des représentants du ministère des Transports du Canada

Notre équipe

 Daniel Piché

Président et représentations

Description
  • Pianiste, arrangeur et chef d’orchestre
  • Au CA de la Coalition depuis 2014
  • Membre fondateur et vice-président de l’APPELS des Sables de 2007 à 2011
  • Au lac des Sables de Ste-Agathe, instigateur des actions suivantes :
    a) règlement municipal sur la régénération des rives
    b) zones à vitesses réduites et règlementées sur le lac des Sables
    c) code d'éthique
  • Gestionnaire responsable du Débarcadère Ste-Agathe depuis 2007 pour :
    a) élaboration et mise en place d'un système de contrôle des embarcations
    b) construction et mise en place d'une station de lavage
    c) mise en place d'une patrouille nautique officielle et de zones à vitesses
    réduites et règlementées
  • Instigateur et coordonnateur (avec Will Dubitsky) de l'étude sur la Remise en
    suspension des sédiments dans la colonne d'eau des «wakeboats» de l'Université Laval

Denise Cloutier

Vice-présidente et relations publiques

Description
  • Denise Cloutier est Directrice générale du Centre d’interprétation aquatique de Laval, après avoir été membre du conseil d’administration pendant sept
    ans. La mission du centre est de promouvoir la protection et l’utilisation responsable de l’eau
  • Avant d’accepter ce poste en 2017, elle a été consultante au sein de son entreprise Arrimage.Com Inc., vouée à l’amélioration de l’efficacité de la gestion intégrée de l’eau au Québec
  • Elle a agi pendant près de 20 ans à titre de conseillère municipale et est titulaire d’un B.A.A. HEC, spécialisé en marketing / gestion internationale et d’une maîtrise en environnement de l’Université de Sherbrooke
  • Impliquée dans la culture, l’agrotourisme et l’environnement, elle a participé à la création de trois organisations, dont COBAMIL (Conseil des bassins versants des Mille-Îles), qu’elle préside depuis 2010
  • Elle siège également au Conseil stratégique de la Table de Concertation Régionale du Haut Saint-Laurent et du Grand Montréal pour la gestion intégrée du Saint-Laurent et aux conseils d’administration du Regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ), du Centre d’interprétation de l’eau à Laval, de l’Association du lac Laurel et au Comité consultatif d’urbanisme de sa municipalité
  • Elle est membre du conseil d’administration de la Coalition pour une navigation responsable et durable à titre de déléguée du ROBVQ

Pierrette Duperron

Secrétaire-Trésorière

Description
  • Possédant plus de 30 ans d’expérience comme chargée de projet sur des
    programmes de développement durable, elle a exercé longuement comme
    première alliée auprès de chefs d’entreprises privées et d’organismes
    publics
  • Résidente des Hautes-Laurentides depuis 2012, elle participe activement à
    l’Alliance des associations pour la protection des lacs et des rivières des
    Hautes-Laurentides (Regroupement des associations pour la protection des lacs et cours d’eau des Hautes-Laurentides / RAP- HL), un organisme dont la mission est de coordonner et de soutenir les associations de lacs et les bénévoles impliqués dans la protection de nos voies navigables

André Philippe Hébert

Administrateur et conseiller en génie

Description
  • Depuis 2007, membre du Conseil d’administration de l’Association du lac Laurel, responsable du Comité environnement
  • Président du CCE (Conseil consultatif de l’Environnement) de la municipalité de
    Lac-des-Seize-Îles de 2015 à 2018
  • Membre du Conseil d’administration de l’OBV (Organisme des bassins versants)
    COBAMIL (Conseil du bassin versant de la Rivière-des-Mille-Îles) lors de sa
    création en 2010
  • Membre à vie du CIEAU (Centre de l’Interprétation de l’EAU à Laval)
  • Président de l’OBV RPNS (Organisme de bassins versants des rivières Rouge,
    Petite-Nation et Saumon)
  • Vice-président de la firme Arrimage.Com Inc. (Firme spécialisée en environnement et génie civil)
  • Depuis 2015, sur la base de mandats selon les besoins, ingénieur civil et/ou
    municipal en soutien à la municipalité de Wentworth-Nord dans les Laurentides
  • Porteur d’enjeux RDMI et mentor pour le défi AquaHacking sur la Rivière-des-Mille- Îles
  • Diplômé en Génie civil, spécialité « Municipal et voirie », Maîtrise en transports, formation continue en environnement

Sonja Behmel

Administratrice et recherches

Description
  • Limnologiste de renom, Sonja Behmel s’implique depuis plus de 15 ans dans la recherche, l’innovation et la formation de la relève dans le secteur de l’eau, notamment à titre de coordonnatrice scientifique chez Agiro et de professeure associée de l’Université Laval et de l’INRS. Afin de promouvoir sa vision d’une gestion intégrée et durable des ressources en eau, elle a fondé WaterShed Monitoring et sa filiale européenne, WaterShed Monitoring Europe

Johanne Gauthier

Administratrice et relations publiques

Description
  • Riveraine du lac de l’Achigan de 2003 à 2023
  • Depuis 2004, membre et administratrice de l’APLA (Association pour la protection du lac de l’Achigan) et présidente de l’APLA de mai 2009 à août 2021
  • Parmi ses réalisations, elle fut une participante active à la mise en œuvre de plusieurs règlements municipaux tels que :
    • régénération des rives
    • mise en place d’un code d’éthique et du dépliant INFO LAC
    • règlement relatif à la vidange systématique des fosses septiques
    • mise en place d’une station de lavage, obligation pour toute
      embarcation d’être lavée avant sa mise à l’eau et obligation
      pour toutes embarcations motorisées d’être munies d’un dispositif de récupération des hydrocarbures (communément appelés « booms » ou éponges de cale)
    • mise en place d’une patrouille nautique municipale
    • mise en place d’actions efficaces en matière de lutte contre les
      cyanobactéries, le myriophylle à épis et l’eutrophisation des plans d’eau

Chantal Sicotte

Administratrice

Description
  • Chantal est impliquée au sein de Garde-Rivière des Outaouais depuis 2016
  • Stagiaire dans le cadre d’un certificat en intervention de groupe et leadership de
    l’Université Saint-Paul, elle a participé au projet de ralliement autour de la Déclaration de Gatineau, déposée au Sommet sur la rivière des Outaouais 2015 et qui présente une vision unifiée pour travailler à la protection de la rivière
  • Coordonnatrice des bénévoles de Garde-Rivière des Outaouais de septembre 2016 à septembre 2017, elle s’est jointe à l’équipe des surveillants de la rivière au printemps 2018, participant au programme d’analyse de l’eau et
    d’échantillonnage de microplastiques. Elle soutient l’organisation dans une multitude d’activités d’éducation et de sensibilisation à l’importance de protéger la qualité du bassin versant de la rivière des Outaouais
  • Chantal détient un baccalauréat en agriculture du Collège Macdonald de l’université McGill

André Bélanger

Administrateur

Description
  • André s’intéresse à la transformation numérique et à l’innovation au sein des organisations. Il a su s’appuyer sur les opportunités offertes par le numérique pour déployer des modèles d’affaires offrant un réel avantage concurrentiel dans les secteurs du tourisme, de la culture, des médias, du commerce et de la logistique

  • André milite aussi au sein d’organisations liées à l’environnement et au transport collectif, et il appuie la Fondation Rivières depuis ses tout débuts.

Maxime Wauthy

Administrateur

Description
  • Parti de sa Belgique natale il y a quinze ans, Maxime tombe en amour du Québec et y trouve sa vocation : il consacrera sa carrière à préserver les nombreux lacs qui parsèment la province. Un doctorat plus tard, Maxime travaille désormais chez Agiro, où il consacre son énergie à protéger la ressource eau dans le bassin versant de la rivière Saint-Charles.

Nos valeurs 

Rigueur  

Nous privilégions une approche basée sur la rigueur, tant dans nos recherches scientifiques que dans nos recommandations. Nous sommes réputés pour la constance méthodologique, le professionnalisme, la minutie et la rigueur dont nous faisons preuve pour chacune de nos interventions.  

Responsabilité

Pour une prise de décision éclairée, basée sur la recherche scientifique, nous nous engageons à communiquer toute information de manière complète afin de rendre les données accessibles et compréhensibles à tous. Notre transparence nous rend entièrement responsable des rapports et recherches que nous produisons. 

U

Transparence

Dans l’exercice de nos fonctions et dans l’atteinte de nos objectifs, nous mettons un point d’honneur à faire preuve de créativité et d’innovation. En faisant preuve d’honnêteté, de transparence et de respect, nous sommes en mesure de créer des relations de confiance avec les différentes parties prenantes. 

Notre défi

Les dernières statistiques disponibles indiquent que 20% des canadiens possèdent une embarcation nautique. Les bateaux à moteur et les motomarines comptent respectivement pour 38% et 23% des embarcations (Nautisme Québec, 2016). Or leur présence sur nos plans d’eau inquiète les communautés situées le long des voies navigables et les citoyens préoccupés par les questions environnementales.  Et il est maintenant clair que l’utilisation de telles embarcations contribue à la dégradation de la qualité de l’eau, de la faune et de la flore. Selon plusieurs recherches scientifiques, ces craintes sont grandement justifiées (Asplund, 2000; Hansen et coll., 2019; Venohr et coll., 2018). Or au Canada, aucune législation ne permet de protéger les écosystèmes de nos plans d’eau. 

En effet, la loi qui encadre la navigation, la Loi sur la marine marchande du Canada (Lois sur la marine marchande du Canada, L.C. 2001, ch.26), qui relève de Transports Canada (TC), met l’accent sur la sécurité et les droits des navigateurs et non sur l’environnement. Elle n’est pas adaptée aux problèmes et aux besoins actuels des riverains. De plus, pour demander que des changements soient apportés à la réglementation de TC, les citoyens doivent entreprendre des démarches beaucoup trop longues et complexes. Par exemple, TC exige de multiples consultations, sur des périodes de trois à six ans et un consensus de près de 100% chez les riverains d’un lac avant d’accepter de modifier la réglementation sur la circulation de leurs embarcations. Par conséquent, TC approuve en moyenne seulement trois nouveaux règlements par année.  

Les communautés situées le long des voies navigables sont incapables de trouver des solutions environnementales satisfaisantes dans le cadre législatif actuel. Chez la plupart des collectivités ou régions avec lesquelles nous sommes en contact, les efforts déployés pour arriver à un consensus concernant les tolérances environnementales ont échoué. Nous sommes incapables de traiter adéquatement les questions d’impacts sur l’environnement puisque la loi fédérale applicable à cette question est dépassée et donne lieu à des débats insolubles qui polarisent les communautés. Au sein de l’actuel cadre législatif fédéral, les collectivités sont totalement impuissantes à protéger l’environnement concernant les impacts néfastes des bateaux à moteur.   

Nos objectifs

Dans ce contexte, la COALITION NAVIGATION s’est fixé les objectifs suivants : 

– S’assurer que les paramètres législatifs soient appuyés sur les meilleures connaissances scientifiques possibles ; 

– Sensibiliser l’ensemble des acteurs concernés à l’importance de se doter d’une législation applicable à la navigation qui reflète vraiment les tolérances environnementales des plans d’eau canadiens, et ce, afin d’éviter des dommages environnementaux irrémédiables à notre patrimoine, aussi bien aux niveaux local, régional que national.  

Impliquez-vous

Pour atteindre nos objectifs, la COALITION NAVIGATION invite les citoyens, les chercheurs scientifiques, les conseillers juridiques, les associations d’usagers, les municipalités ainsi que les gouvernements régionaux et provinciaux à appuyer la COALITION NAVIGATION.   

Nos partenaires