La Coalition

PRÉAMBULE

Par Will Dubitsky et Daniel Piché, Président et Vice-Président de la Coalition Navigation

La Coalition pour une navigation responsable et durable a été créée pour obtenir un soutien pancanadien afin d’influencer le gouvernement du Canada à adopter des règlements qui encadrent l’utilisation des embarcations de plaisance motorisées et qui sont fondés sur les sciences de l’environnement. À cet effet, nous avons entamé un dialogue avec Transports Canada pour soutenir une approche durable quant à l’utilisation des bateaux à moteur et ce, sans dépasser les tolérances environnementales de nos plans d’eau.

Plus précisément, la législation actuelle, la Loi sur la marine marchande du Canada, mise en place et supervisée par Transports Canada, est totalement dépassée. Elle est également  inadéquate puisqu’elle ne traite pas des tolérances environnementales limitées de nos plans d’eau en relation avec la prolifération des embarcations de plaisance motorisées, modernes et puissantes. Nous devons développer des solutions défendables, fondées sur la science, afin de mettre un terme aux débats locaux futiles sur les codes de conduite volontaires, codes actuellement prescrits et mis en place par Transports Canada.

Par conséquent, la Coalition pour une navigation responsable et durable propose d’abord un programme de recherche ambitieux, et a également conçu des instructions préliminaires de rédaction législative. À titre d’exemple, nous savons que les bateaux à vague ou bateaux à fort sillage («wake boats») qui naviguent avec leurs ballasts engagés, nécessitent un passage d’au moins 600 mètres de largeur et 5 mètres de profondeur, afin d’éviter les impacts environnementaux négatifs. Cette information peut être appliquée à n’importe quelle carte bathymétrique qui permettrait de classifier un plan d’eau entier et/ou des sections d’un plan d’eau.

En 2018, le programme de recherche de la Coalition portera sur différents types d’embarcations de plaisance motorisées dans différents types d’environnement marins ainsi que sur les impacts cumulatifs des bateaux à moteurs durant les épisodes de pointe et de grand achalandage.

Les instructions de rédaction législatives établiront des normes nationales qui refléteront nos résultats de recherche tout en permettant aux municipalités, si elles le souhaitent, d’aller au-delà de ces normes.

À tous ceux et celles qui s’inquiètent de l’impact du nombre croissant de bateaux à moteur sur les plans d’eau canadiens et dans les différents environnements marins, il est maintenant temps d’agir, ensemble, et dans tout le pays. Je vous invite donc à consulter l’ensemble de ce site afin d’y trouver une quantité d’informations utiles et complémentaires.

 

Will Dubitsky, Président

Daniel Piché, Vice-Président